Slalom de Lourdes 2010
FIERRO n'a pas été inquiété...
Ce Dimanche 16 Octobre, les Slalomeurs avaient rendez-vous du côté de Lourdes, sur les rives du Gave pour disputer le cru 2010 du Slalom du même nom. 53 concurrents ont pu en découdre entre quilles et pneus composant un tracé assez technique, sur le Parking du Paradis. Si le plateau était plutôt maigre quantitativement, le spectacle était en outre de qualité.
Sur sa Martini MK 18, l'Agenais Nicolas Fierro a dominé de la tête et des épaules, cette édition 2010, après une saison mi-figue, mi-raisin, et ce sans que personne ne vienne entraver sa marche en avant.
 
Cependant, lors des essais chronométrés, c'est le Gersois Jean-Jacques Derrey, ayant ressorti sa Martini MK 49 (DE.2) qui impose sa suprématie à son adversaire direct. Julien Busato reste également en éveil, à l'affut du moindre faux pas de ses adversaires, en se positionnant sur le podium.
Sur ses terres, Hervé Cazajous a fait virevolter sa Renault Clio Williams entre les quilles et se place au 4e rang provisoire, agrémenté de la domination en Groupe N.
Tom Carrère confirme son talent dévoilé lors des épreuves précédentes, en devanšant son père pour le gain du Groupe CM, avec à la clé le 5e temps scratch. Il damne le pion au véloce Denis Busato, fidèle au rendez-vous avec son inusable Formule Orion (DE.1).
Jérémie Bacquié (Citroën Saxo VTS) annonce quant à lui la couleur en Groupe A, et se classe 7e de ces essais chronométrés.
8e, Daniel Lamour et sa magnifique Simca Rallye 3 (FC.3) contrôle le Groupe FC.
Très belle prestation pour Philippe Pape, dont la petite Citroën AX GTI (FA.1) se classe 9e, devant Damien Bonnet, de retour aux affaires cette saison aux commandes d'une Renault 5 GT Turbo, engagée dans la classe 4 du Groupe N.
Fidèle des Courses de Côte, Jean-Pierre Courtinat et sa belle Alpine A110 s'empare de la 14e place et de la tête du Groupe F2000, imité par Grégory Cazajous sur sa Renault Clio Ragnotti pour le gain du Groupe Loisir, associé au 16e temps scratch.
L'après-midi, c'est sous un temps clément, composé d'une alternance de soleil et de nuages que se déroule les trois manches de course.
 
Lors de la première manche, Jean-Jacques Derrey part à la faute et grille ainsi un joker, ce dont profite Nicolas Fierro pour s'installer en tête de la course. La menace directe vient de Julien Busato, qui signe le second temps, devant son père, en double-monte sur l'Orion familiale. Christophe Carrère remet les pendules à l'heure en accrochant le 4e chrono. 5e, Joël Barbier s'habitude de mieux en mieux à sa nouvelle monture, une belle Martini MK 71 (DE.3). Cyril Bacquié sur sa Saxo VTS riposte face à son frère, dominateur lors des essais, pour le gain du Groupe A, avec le 6e temps. Hervé Cazajous est quant à lui intouchable en Groupe N, il signe d'ailleurs le 7e temps scratch, mais doit cependant se méfier du redoutable Franck Peille et sa Renault Clio Williams FN3, 10e temps. Entre les deux prétendants à la victoire en Groupe N, s'intercalent  le deuxième membre de la famille Carrère, Tom Carrère, aux commandes du PRM Fun Boost avec lequel il se classe 8e de cette première manche de course, ainsi que Fabrice Papin et sa Peugeot 106 Rallye, 9e et poursuivant direct de Bacquié pour le compte du Groupe A.
 
A l'issu de la deuxième manche de course, les positions au général restent inchangées, Jean-Jacques Derrey a pu repartir mais se contente du 3e chrono derrière Fierro et Julien Busato. Denis Busato, 4e, arbitre les débats, tandis que Christophe Carrère fait vibrer le public de par ses passages spectaculaires mais à la fois efficaces, puisqu'il se hisse au 5e rang du classement général provisoire, et en tête du Groupe CM. Joël Barbier pointe 6e du classement. Il précède Hervé Cazajous, qui reste dominateur en Groupe N, tandis que Grégory Thillac pointe le museau de sa Renault Clio Williams FA.3; et, par le biais d'un 8e temps, réalise le meilleur temps du Groupe A. Daniel Lamour est solidement installé en tête du Groupe FC, avec le 9e temps, tandis que Jérémie Bacquié prend le 2e temps du Groupe A.
L'ultime manche n'est qu'une formalité pour Fierro qui améliore son chrono et inscrit ainsi une énième victoire à son riche palmarès. Jean-Jacques Derrey a tout donné, mais il ne peut contrer Julien Busato, qui signe de nouveau le deuxième temps, et se contente de la troisième marche du podium. Denis Busato signe le 3e temps dans cette troisième manche devant Derrey, dont le 3e temps lors de la deuxième manche lui permet de détrôner le premier cité et de monter sur le podium.
Au général, derrière le trio Fierro-Busato-Derrey, on retrouve Denis Busato qui signe une honorable 4e place, devant Christophe Carrère, ayant eu le dernier mot en CM. Joël Barbier en termine quant à lui à la 6e place, tandis que la 7e est à mettre à l'actif du vainqueur du Groupe N, Hervé Cazajous. Thillac a été éclatant lors des deux dernières manches de course, ce qui lui a permis de coiffer sur le poteau Cyril Bacquié pour le gain du Groupe A, ce dernier échouant à la deuxième place de Groupe, mais se classant tout de même 9e au général. Daniel Lamour a montré une fois de plus qu'il reste le patron en FC, il se classe 9e du classement final, devant le rapide Tom Carrère, aux commandes du PRM Fun Boost.
12e, Jérémie Bacquié complète le podium du Groupe A, devant Papin, écarté de ce podium par ses adversaires.
La 14e place est à mettre à l'actif de Franck Peille, qui se classe par la même occasion second du Groupe N, alors que Daniel Aleixo et sa belle Peugeot 205 Maxi enlève le Groupe F2000.
 
Au sein des différentes classes, dans le Groupe F2000, Aleixo a dicté sa loi malgré les assauts de Bordenave, tandis qu'en F2000.1, Jean-Pierre Courtinat remporte facilement la mise. En F2000.2, Sébastien Bessette a été contraint de jetter l'éponge, suite à des ennuis d'ordre mécanique.
En Groupe A, la A3 revient logiquement à Thillac, tout comme la A2 à Cyril Bacquié. En A1, Philippe Pape n'a laissé que des miettes à ses adversaires.
En ce qui concerne le Groupe N, la N4 est la propriété de Damien Bonnet, qui se classe 27e au Général, la N3 tombe dans l'escarcelle d'Hervé Cazajous, tandis qu'en N2, le duel opposant Nicolas Mussotte, sur la Citroën Saxo VTS (ex-Aladenise) et une autre Citroën Saxo VTS, celle de Mickaël Laret, a tourné à l'avantage du premier cité.
En Groupe Loisir, Grégory Cazajous l'emporte haut la main et s'impose en classe L2, tandis que Caroline Bernard et sa Citroën Saxo VTS gagne la L1.
 
Les PHOTOS sont en ligne dans la Rubrique : "PHOTOS 2010"
 
Prochain Rendez-Vous : le Rallye National des Côtes du Tarn (81), les 23 et 24 Octobre
 
PQ47.