Rallye de Sarlat Perigord Noir 2010
MORA intouchable

Malgré la proximité avec la date de la Finale de la Coupe de France des Rallyes se déroulant au Pays Basque, et les qualifications étant déjà closes, le Rallye de Sarlat - Périgord Noir, se déroulant du 2 au 3 Octobre accueillait tout de même 74 partants, prêts à en découdre sur deux nouvelles spéciales : "Carsac-Aillac" et "Marquay", qui reprenait un tronšon de la spéciale habituelle.Donné grand favori, le local Antony Mora, qui disposait de la BMW 318 TI Compact F214 pilotée habituellement par Guy Dutreuil, dotée des plus grosses évolutions, n'a pas dérogé à la règle : il s'impose pour une énième fois sur ses terres.En effet, dès l'entame du Rallye, au cours de l'ES 1, il prend les commandes pour ne plus les lâcher. Son dauphin, Mickaël Lobry (Mitsubishi Lancer Evo 8) ne peut suivre la cadence imposée par le premier cité et se contente de la seconde place provisoire, ainsi que la tête du Groupe N. Un Sarladais en cache un autre, puisque le local Sébastien Pezet et sa rugissante BMW 320 I (F214) pointe au 3e rang.

Pour ses premiers tours de roue avec sa toute nouvelle arme, finie la veille, le redoutable Anthony Ulbert (Renault Clio RS) F214 semble rapidement se familiariser avec la bête puisqu'il signe le 4e chrono.A la 5e place, on retrouve le toujours aussi rapide Eric Sauteur et sa Renault Clio RS (N3).Clément Aulié, aux commandes de sa Renault Clio RS F214 s'échappe rapidement sur les devants de la scène en se classant 6e de ce secteur chronométré. Il précède Philippe Lespinasse, ayant ressorti la BMW 318 Compact F214. Yves Arnaudeau (Peugeot 206 RC) est quant à lui un peu plus en retrait avec le 8e temps de la spéciale, mais il prend d'ores et déjà la tête du Groupe A, de peu devant Sébastien Bourhis, très efficace au volant sa Peugeot 206 XS (A6K), 9e temps scratch. Jérôme Joussely et sa Renault Clio R3 clôturent le Top 10, alors que les abandons se font déjà nombreux, à commencer par Adrien Castalian et Florent Delpech sur leur Renault 5 GT Turbo (F214) contraint, la mort dans l'âme à renoncer à l'issue de l'ES 1 (moteur), tout comme Dominique Laurent (Ford Escort Cosworth) FN4 avant même le départ de l'ES 1, ou encore Philippe Cadiot (Peugeot 106 S16) N2, suite à une touchette.A noter également la grosse sortie de route de l'équipage Christophe Allary / David Duppi (Citroën Saxo VTS) F213, entraînant une interruption de course, auxquels nous souhaitont un bon courage et un prompt rétablissement.


Dans l'ES 2, Mora en remet une couche et prend l'ascendant sur Lobry. Arnaudeau remet les pendules à l'heure en signant le 3e temps face aux Clio de Ulbert et Sauteur, respectivement 4e et 5e.
Sur sa BMW 318 Compact F214, le véloce Jean-Pierre Lejeune accroche le 6e temps, devant l'autre BMW de Lespinasse.
Impressionnant Stéphane Rouzier qui se classe au 8e rang; il damne le pion à Aulié et au 10e, le rapide Guillaume Chapelle (Renault 5 GT Turbo) F214.
Pas de chance pour le Team Méca-Promo-Sport, puisqu' Antoine Hommeau, qui inaugurait sa nouvelle Renault 11 Turbo F214 sur les spéciales sarladaises, jette l'éponge dans l'ES 2 suite à des ennuis d'ordre mécanique.
 
Les positions au général ne changent guère au cours de l'ES 3, dans laquelle Mora conserve l'avantage sur Lobry. Anthony Ulbert rentre au parc de regroupement aux Eyzies au 3e rang provisoire, devant Arnaudeau et Sauteur. Clément Aulié se classe pour l'instant 6e de cette première étape, suivi de Lespinasse, Rouzier, Bourhis et Lejeune.
 
Le lendemain, sur la spéciale, plutôt rapide, de Marquay, Mora déroule suivi de Lobry. Ulbert conserve sa place sur le podium, il est cependant menacé par la 206 RC d'Yves Arnaudeau. Eric Sauteur figure dans le Top 5 provisoire, avec à la clé le leadership en N3, malgré les assauts de Rouzier qui est pour l'instant 9e au général. Entre eux deux s'intercale Lespinasse, Chapelle et Aulié. Stéphane Raymond, de retour avec sa belle Mitsubishi Lancer Evo 6 (A8) pointe 10e.
L'ES 5 est de nouveau pour Mora, talonné par Lobry, tandis qu'Arnaudeau reprend la 3e place au détriment d'Ulbert. Lespinasse se classe 5e devant Sauteur, Raymond et Aulié.
 
L'ES 6 n'est qu'une formalité pour Mora qui signe un dernier scratch. Lobry a tout donné mais il se contente de la médaille d'argent. En revanche, Ulbert a cravaché ferme et a eu le dernier mot sur Arnaudeau, qui rétrograde à la 4e position, mais signe une belle victoire en Groupe A.
Philippe Lespinasse termine en beauté par un 5e temps scratch dans cette ultime spéciale, il damne le pion à Sauteur, 6e et Raymond 7e. Aulié suit avec le 8e chrono, tandis que le 9e est à mettre à l'actif de Chapelle.
 
Derrière le quatuor composé de Mora-Lobry-Ulbert-Arnaudeau, c'est donc Eric Sauteur qui rentre dans le Top 5, et remporte la couronne en N3. Lespinasse a bien roulé et rentre aux Eyzies 6e, et monte sur le podium du Groupe F2000. Clément Aulié n'a rien lâché lui non plus, il hérite de la 7e position finale, devant Stéphane Rouzier, 3e du Groupe N et 2e de classe N3. Après avoir grapillé quelques places le Dimanche, Stéphane Raymond clôture le Rallye au 9e rang du classement général, devant Sébastien Bourhis.
Laurent Borderie n'a pu aller bagarrer avec ses deux adversaires de la N3, il se contente de la 11e place et d'un podium de classe. Encore une très belle performance pour les Frères Chapelle qui finissent à la 12e place du général, devant la Clio R3 de Jérôme Joussely.
Pour son premier Rallye au volant de sa nouvelle acquisition, une Citroën Saxo Kit-Car (A6K) ex-Lionel Boutin, Jean-Luc Mazeau termine à une honorable 14e place, devant le vainqueur de la F212, Thierry Autonès, sur la Peugeot 106 Rallye de Stéphane Mulon.
Au sein du Groupe A, la A8 est la propriété de Eric Raymond, qui devance la Ford Escort Cosworth de Yannick Frelaut, plus en retrait. En A7, Yves Arnaudeau a dicté sa loi. En A6K, Sébastien Bourhis s'impose face à Mazeau. La A6 revient à Denis Bessières (Citroën Saxo VTS) et la A5 à Patrice Védrine (Peugeot 106 XSI).
 
En Groupe N, si la N4 revient logiquement à Mickaël Lobry et la N3 à Eric Sauteur, c'est Christophe Bouthier sur sa Peugeot 106 S16 qui s'impose en N2. Seulement deux partants au sein de la plus petite cylindrée du Groupe N, et c'est Cédric Chassagne (Citroën AX GTI) qui décroche la timbale.
 
En F2000, pas de soucis pour Mora en F214 devant Ulbert et Lespinasse. En F213, Alexis Grenier (Citroën Saxo VTS) a survolé les débats, tandis qu'Autonès a profité de l'abandon de Jean-Michel Campagnon (Peugeot 106 S16) pour l'emporter en F212.
 
En Groupe R, ils étaient deux au départ, Thomas Vergines (Citroën C2 R2) abandonne dans l'ES 5, Joussely n'avait plus qu'à rallier l'arrivée.
En Groupe Z, José Lara (Ford Sierra RS Cosworth) a contrôlé Marc Duponchel et sa BMW 325 I.

Bravo à tous les équipages pour leur prestation !

Les PHOTOS sont en ligne dans la Rubrique : "PHOTOS 2010"

Prochain Rendez-Vous : le Rallye Terre des Cardabelles (12)

PQ47 et Rallye46.