Rallye des 12 Travaux D'Hercule 2010
LACOUTURE prend goût à la victoire ...
L'édition 2010 du désormais réputé Rallye Régional des 12 Travaux d'Hercule, basé à Cherveux, non loin de Niort, a connu un franc succès, puisque pas moins de 147 équipages ont satisfait aux vérifications techniques, afin de prendre part à cette nouvelle édition. Les favoris sont nombreux et les classes chargées annoncent de superbes bagarres tout au long de la journée. Au terme d'un superbe mano-à-mano entre les principaux protagonistes pour le gain de la victoire finale, c'est Yannick Lacouture qui en sort vainqueur et qui s'impose pour la deuxième fois de la saison après avoir remporté haut-la-main le Rallye Nord-Deux-Sèvres en juin dernier.
Cependant, ces derniers doivent faire face lors de l'ES 1 à une invitée surprise : la pluie, ayant rendu les spéciales détrempées. A ce petit jeu, c'est le Charentais Reynald Moinet, sur sa BMW 318 TI Compact  FF214 arborant de nouvelles couleurs qui s'en sort le mieux et distance son dauphin, Romain Longé, disposant de la Peugeot 306 Maxi A7K de Franck Pailler, à une seconde.
Sur une épreuve qu'il découvre, Yohan Dupouy tire son épingle du jeu puisqu'il pointe au 3e rang du classement à 1.2s. Il précède Philippe Rageau aux commandes de sa Renault Mégane F214.
L'énorme performance vient du Périgourdin Eric Sauteur, qui hisse sa Renault Clio RS dans le Top cinq provisoire, et en tête du Groupe N.
Yannick Lacouture est quelque peu distancé, il figure à la 6e position à 3s. Sur une auto toujours performante malgré son âge avancé, Xavier Appercé montre qu'une Ford Sierra Cosworth FN4 peut encore jouer aux avants-postes, il se classe 7e et second du Groupe N. Bonne opération également pour le jeune Julien Rambault, qui n'en finit plus d'étonner au volant de sa Renault Clio Williams FA7.
Yann Guerineau, 9e, n'en démérite pas moins et s'affiche comme un sérieux prétendant au podium en Groupe N.
Quant à Bruno Longépé, sa 406 Coupé n'étant pas prête suite à la casse de la boite de vitesse le week-end précédent du côté de Bessé-sur-Braye, il étrennait ici la Peugeot 206 XS F213 habituellement pilotée par Mickaël Paré. Il s'en sort visiblement pas trop mal puisqu'il pointe 10e au général et premier de classe.
La liste des abandons commence cependant déjà à se remplir, avec notamment Jacky Lamy (Porsche 997 GT3) GT10 qui renonce avant même le départ de l'ES 1 pour Raison personnelle, ou encore Fabrice Chabroux (BMW Z3 M) GT10, Gérard Ferré (Lancia Delta Integrale) Z15 et Thierry Rousseau (Peugeot 206 GT) A7 pour un motif similaire.
Pas de chance également pour Mathieu Compagnon (Peugeot 106 S16) F212, dont le retour à la compétition après de longues années d'interruption n'a pas été fructueux; en effet il se fait piéger dans l'ES 1, tout comme Victorien Bertrand (Peugeot 205 Rallye) F212.
Alors que la pluie est toujours présente, dans l'ES 2 "Cherveux", longue de 8.200 kms, Yannick Lacouture signe le meilleur temps, talonné à 0.7s par un Xavier Appercé en pleine forme, qui s'empare par la même occasion de la tête en Groupe N, et de la 3e place au général. Dupouy, ayant son mot à dire, reste au contact à 1.9s, tandis qu'en Groupe N on assiste à une belle passe-d'armes puisque Jean-Noël Nombella (Mitsubishi Lancer Evo 9) N4, par le biais d'un 4e temps scratch prend le meilleur sur Sauteur, 5e chrono, qui garde toutefois un certain avantage au général. Retardé dans l'ES 1 après avoir commis une petite erreur, Paul Paillé (Fiat Punto Kit-Car) A6K remonte fort puisqu'il réalise le 6e temps, devant Guérineau et Rageau. Rambault confirme avec un 9e temps, tandis que Longépé reste abonné à la 10e place. L'ES sera cependant neutralisée après la sortie de route sans gravité de Laurent Berthomier (Renault Clio Williams) F214.
 
Après cette première boucle, Lacouture figure en tête, mais pour seulement 0.1s devant Dupouy et 2s face à Appercé. Le Rallye est loin d'être bouclé et les faibles écarts annoncent une belle et sérieuse empoignade pour le gain de la victoire finale.
 
Au départ de l'ES 3, la pluie cesse et le soleil refait son apparition. Dupouy se montre intouchable dans cette ES pour 2.7s face à Lacouture, qui perd sa position de leader, et Nombela, 3e temps à 3.7s. Romain Longé revient sur le haut des feuilles de temps avec un très bon 4e temps scratch; il damne le pion aux  F2000 de Rageau et Moinet. Sauteur, qui peut difficilement lutter avec les 4 Roues Motrices pour le compte de la victoire de Groupe, réalise néanmoins un très bon 7e temps. En retrait en début de Rallye, le talentueux Nicolas Hernandez pointe le museau de sa redoutable Renault Clio RS F214 au 8e rang, devant Rambault et Appercé.
Dans "Cherveux", lors de l'ES 4, Moinet colle six dixièmes à Yohan Dupouy et 4.1s à Lacouture. Longé résiste tant bien que mal avec le 4e temps. Suivent Nombela et Rageau. A noter le superbe 9e temps de Laurent Sivadier, aux commandes d'une magnifique Renault Clio Williams FA7.
 
Moinet récidive dans l'ES Suivante avec 3.5s d'avance sur Philippe Rageau, 2e temps, tandis que Stéphane Palissier se réveille et place sa belle Ford Escort Cosworth FA8 à la 3e place dans ce secteur chronométré. Dupouy et Lacouture, respectivement 4e et 5e sont dans un mouchoir de poche, tandis que Rambault s'intercale au milieu de la lutte pour les places d'honneurs avec le 6e temps. Il devance Hernandez, Longé, Paillé et Sivadier.
 
Au général, Dupouy figure toujours en tête avec une avance de 6.2s sur Lacouture et 14.3s sur une autre BMW 318 Compact, celle de Reynald Moinet.
 
Il ne reste à ce moment là plus qu'une ES à parcourir, et c'est dans cette dernière que le Rallye va se jouer. En effet, Dupouy part fort, très fort même puisqu'il est victime d'un tout droit dans lequel il laisse échapper de précieuses secondes qui lui coûteront la victoire finale. Dommage pour ce pilote fort sympathique qui a démontré tout au long du Rallye sa pointe de vitesse ainsi que le potentiel de son auto.
Reynald Moinet s'empare donc du dernier scratch, avec un avantage de 6.3s par rapport à Lacouture, qui hérite de la victoire finale. Rageau signe le 3e temps dans cette ES, suivi des Clio Groupe A de Rambault et Sivadier. A noter également le 7e temps du rapide Olivier Thomas (Renault Clio RS) F214.
Lacouture rentre donc à Cherveux victorieux, et engrange par la même occasion de précieux points qui le positionne en situation favorable pour la qualification à la Finale du Pays Basque. Moinet échoue quant à lui pour 1.8s mais est un bon second, avec à la clé la deuxième place en F2000. Suite à son erreur dans la dernière spéciale, Dupouy est relegué sur la troisième marche du podium, et 3e du Groupe F2000.
Philippe Rageau a lui aussi bien bataillé, mais en termine au pied du podium, devanšant la 306 Maxi de Longé, 5e et vainqueur du Groupe A. Encore une superbe prestation pour Julien Rambault qui hérite de la sixième place finale et de la deuxième marche du podium en Groupe A.
En ce qui concerne le Groupe N, c'est le véloce Jean-Noël Nombela qui décroche la timbale, et finit 7e au général, ce qui n'enlève en rien à la superbe performance d'un autre protagoniste du Groupe N, en la personne de Eric Sauteur, 8e, qui enlève la victoire de classe N3, et la 2e place de Groupe. Olivier Thomas en termine quant à lui à la 9e place finale, devant la Sierra d'Appercé, 3e du Groupe N. 11e, Bruno Longépé remporte la F213, et devance Paul Paillé, 12e, qui lui remporte la couronne en A6K. Laurent Sivadier a encore dévoilé tout son talent, il finit 13e et 2e de classe A7.
14e, Yann Guérineau est lui aussi 2e de classe, mais en N3, tandis que William Faucher, n'ayant rien pu faire face aux nombreuses F2000 beaucoup pluis puissantes, se contente de la 15e place au général.
 
En ce qui concerne les classes, Stéphane Palissier n'a pas eu de mal à s'imposer en A8,  alors que la A6 est remportée par un toujours aussi rapide Richard Duranton, qui hisse sa Peugeot 106 S16 au 23e rang du classement. Yannick Dupouy (Peugeot 106 XSI) n'a pas fait de détails en A5 et a su contrer les assauts de Doyan Chollet, lui aussi sur une Peugeot 106 XSI. En A5K, Jérôme Favre (Peugeot 106 XSI) était quant à lui seul, et rentre l'auto en parc fermé à la 91e place au général.
Dans le groupe N, la N4 étant remporté par Nombela et la N3 par Sauteur, en N2, Florian Cordillot (Peugeot 106 S16) a d'emblée creusé un écart substantiel sur ses adversaires, pour l'emporter au final. En revanche, la N1 a été plus disputée puisque deux de ses principaux animateurs , Benoit Saint-Jean (Peugeot 205 Rallye) et Florian Vinet (Peugeot 106 XSI) ont jetté l'éponge, permettant à André Auger (Peugeot 106 Rallye) de s'imposer.
 
En F2000, Lacouture enlève donc la F214, Bruno Longépé la F213, tandis que Thierry Autones (Peugeot 106 Rallye)  remporte une belle victoire de classe en F212.
 
En Groupe GT, seuls deux ont ralliés l'arrivée et Gérard Marie (BMW 135 I) GT10 a pris le dessus sur Pascal Cuenin (Porsche 968 CS) GT10, lui permettant d'empocher de nouveaux points pour la Finale.
 
Ce sont en tout 110 équipages qui rejoindront le parc fermé de Cherveux dimanche soir.
Bravo à tous les équipages pour le spectacle fourni!
Les PHOTOS sont dans la Rubrique : PHOTOS 2010
 
Prochain Rendez-Vous : les 28 et 29 Août pour le Rallye Régional du Mont Lagast (12) et le Slalom de Marmande (47).
 
PQ47.