Rallye de la Vienne 2010
Ils étaient 73 équipages à prendre le départ du 18e Rallye National de la Vienne (86) , Samedi 20 Mars, du parc des expositions de Châtellerault.
Donné comme grand favori, Philippe Taffonneau (Toyota Célica GT4) FA8, associé à sa femme Corinne, vainqueurs de la Finale des Rallyes 2009 s'élanšait avec le N° 1 sur les portières.
 
Mais dans l'ES 1, une invitée fesait son apparition : la pluie. Ainsi, Mickaël Faucher sur sa belle Ford Escort Cosworth FA8 en profitait pour prendre le commandement du Rallye pour 10.5s devant Michel Hayet (Subaru Impreza) A8 et Philippe Taffonneau à 11.6s. En F2000, sur ses terres, Thierry Boisdron (Renault Mégane) réalise le 4e temps scratch et s'empare de la tête de Groupe, tandis qu'en Groupe N, c'est Jean-Pierre Landron (Mitsubishi Lancer Evo 9), 5e, qui damne le pion à la Ford Escort Cosworth de Pierre-Alexandre Gauvin, 6e temps scratch. Jean-Noël Nombela est à l'affut également puisqu'il pointe en 7e position du classement aux commandes de sa Mitsubishi Lancer Evo9) N4. Quant à Philippe Rageau sur sa Renault Mégane F2000, il signe le 8e temps devant l'Escort Cosworth FA8 du Corrèzien Pierre Lerosier et l'impressionnant Ludovic Surin sur sa Peugeot 306 S16 FA7, 10e au classement provisoire. A déplorer la sortie de route sans gravité de Christophe Meunier sur sa Peugeot 206 RCC F214, un sérieux client, ainsi que les abandons de Frédéric Martin (Mitsubishi Lancer Evo 9) N4 et Mickaël Coufranc (Renault Clio RS) N3.
Dans l'ES 2, le coup de théâtre est la sortie de route sans gravité de l'équipage Taffonneau qui les contraint à l'abandon, ainsi que celle de Bertrand Guillon (Peugeot 206 S1600) A6K, au même endroit.
Philippe Rageau remet les pendules à l'heure en signant le temps scratch et inverse la donne en F2000 en prenant la tête du Groupe, et montre par la même occasion qu'il sera difficile à contrer sur ses terres. Excellent Nombela qui se fâche en Groupe N, et signe le second temps scratch à 9.2 secondes du premier cité. Faucher réalise le 3e chrono devant Romain Longé, toujours aussi rapide sur sa Peugeot 206 S16 F213. Il est talonné par le Breton Jean-Luc Souffez sur sa Citroën Saxo VTS F213 arborant une nouvelle couleur. Hayet n'en démérite pas moins en signant le 6e chrono, suivi de Gauvin, Surin et Yann Guérineau, à l'attaque sur sa Renault Clio RS pour le gain de la classe N3 et auteur d'un superbe 9e temps scratch devant Pierre Lerosier.
 
Après cette première étape, Mickaël Faucher pointe en tête du Rallye avec 11.2s d'avance sur la Mégane de Philippe Rageau et 17.1s sur la Subaru Impreza du Charentais Michel Hayet. En tête du Groupe N, Nombela réalise un très beau début de Rallye, mais il doit cependant se méfier de Gauvin, installé en 5e position. Souffez, 6e, figure en tête de la F213, de même pour Surin en A7, 7e au général. Boisdron prend la 8e place devant Pierre Lerosier, tandis que Christophe Charloton sur sa belle Citroën Saxo clôture le Top Dix et prend la 2e place de classe en F213.
Alors que Gauvin rend son carnet de bord avant même le départ de l'ES3 et que Lerosier se retire également dans cette ES sur ennuis mécaniques, Faucher signe le temps scratch et confirme son avance au général. En retrait en début de Rallye, Reynald Moinet prend le large et réalise le second temps scratch à 5.3 secondes. Hayet place sa Sub' en 3e position, tandis que derrière eux, Boisdron comble son retard en F2000 avec le 4e chrono devant Ludovic Surin, 5e. Une chaude explication en F2000 s'amorce puisque Rageau, 6e, est bien décidé à conserver la tête de Groupe malgré les assauts de Boisdron. Jean-Pierre Landron, toujours aussi rapide et efficace signe le 7e temps scratch, devant Longé, Pascal Lescloupé (Mitsubishi Lancer Evo8) N4 et Souffez.
 
Superbe performance pour Thierry Boisdron qui est le plus rapide dans l'ES 4. A 3s, Mickaël Faucher n'en démérite pas moins, tandis que le 3e temps est à mettre à l'actif de Rageau. Moinet n'a pas dit son dernier mot puisqu'il remonte progressivement vers les hauteurs du classement, avec un 4e temps scratch dans ce secteur chronométré, devant la 206 de Romain Longé, qui prend les rênes de la F213. Michel Hayet réalise le 6e chrono devant Guérineau, 7e et 1er de la N3, Landron, Souffez et Charloton, respectivement 8e, 9e et 10e.
Retour sur la spéciale de Leigné-les-Bois avec l'ES 5 où Faucher est impérial. Le second temps est pour Moinet à 1.5s suivi de Hayet à 2.6s.
La bagarre est intense entre Rageau et Boisdron qui dans cette ES se tiennent dans un mouchoir de poche, séparé par seulement 0.4s. (4e et 5e). Surin, victime d'un soucis d'ordre mécanique dans l'ES précédente a pu réparer à l'assistance et signe le 6e temps. Grosse déception pour Romain Longé, remonté à la 5e place au général et en tête de la F213 qui sort de la route sans gravité entre l'arrivée et le point stop.
 
Boisdron continue sur sa lancée avec le scratch dans l'ES 6 de "Chenevelles-Archigny". 2e temps pour Faucher tandis que l'avion Surin atterrit à la 3e place dans cette ES. Rageau, Hayet, Moinet et Nombela suivent en restant au contact.
 
Bis repetita pour Boisdron dans l'ES 7 de nuit qui écarte Hayet du podium au général, mais Faucher accentue tout de même son avance au général en signant le 2e temps scratch. Rageau se voit ainsi menacé par Boisdron pour le gain du F2000, mais réalise le 3e chrono devant Moinet et Surin. Nombela quant à lui gère son avance en Groupe N. Hayet signe le 7e temps devant les Groupe N de Lescloupé et Landron, tandis qu'Arnaud Macherey (Peugeot 206 RC) A7, réalise le 10e temps. En N3, le leader Yann Guérineau est quant à lui contraint à l'abandon après le point stop.

Boisdron semble décidement à l'aise de nuit puisque l'ultime ES est encore pour lui. Faucher peut savourer sa victoire et réalise ici le second temps devant le toujours aussi impressionnant Surin.
 
Mickaël Faucher rentre donc à Châtellerault en vainqueur et prouve une nouvelle fois l'étendue de son talent et la performance de sa belle Escort Cosworth. Après avoir tout donné, Boisdron termine second au général en ayant détronné Rageau, qui finit 3e. Le premier cité remporte donc le F2000 devant le second. Encore un beau Rallye pour Michel Hayet qui prend la 2e place en Groupe A, tandis que Moinet, 5e au général, monte sur le podium en F2000. Nombela cueille les lauriers en Groupe N et termine 6e au général, au nez et à la barbe de Landron, 7e, et second du Groupe N. Lescloupé qui s'impose en 8e position au général complète le podium en Groupe N. Belle prestation pour Jean-Luc Souffez, 9e et vainqueur de la F213. Toujours aussi rapide sur sa magnifique Saxo, Christophe Charloton s'empare de la 10e place au général et termine second de la F213. Ayant profité des déboires mécaniques de Surin, Macherey, qui n'a cependant pas fait de la figuration, finit 11e et remporte la A7. Excellent Rallye pour David Cailleteau qui amène sa Peugeot 306 S16 FA7 (ex-Rey) en 12e position et 2e de la A7, devant Julien Rambault sur sa belle Renault Clio Williams FA7. La vaillante Sierra Cosworth de Xavier Appercé finit 14e et remporte le Groupe Z, tandis que Mathieu Etié (Citroën Saxo VTS) engrange des points supplémentaires pour la Finale avec une 3e place de classe F213. Pour une première participation en Rallye au volant d'une Renault Clio Ragnotti N3, le Montagnard Anthony Cosson remporte la classe N3, et termine 16e au général, bravo à lui.
En N2, à noter la belle prestation de Mathieu Lancereau et Sylvain Bellouard, 22e et vainqueurs de classe, sur leur nouvelle Citroën Saxo VTS.
Merci à tous les équipages pour le spectacle et bravo aux 49 équipages ayant rejoint l'arrivée.
 
Les PHOTOS sont disponibles rubrique "PHOTOS 2010"
 
Prochain rendez-vous : Le Rallye Régional des Côtes de Garonne (33) basé à Langon le week-end prochain pour PQ47 ainsi que le Rallye National de Marcillac (12) pour Rallye46 et Fanderallye46.
 
PQ47.