Rallye National des Côtes du Tarn 2009
118 équipages ont pris part à la 24e édition du Rallye National des Côtes du Tarn, qui s'est déroulée ce week-end des 17 et 18 Octobre. Un plateau d'une qualité rare était réuni. Parmi les absents, on dénombrait Grégoire Espinasse (Renault Mégane Kit Car) A7K, Pascal Cloitre (Ford Escort Cosworth) FA8, Christophe Surre (Peugeot 306 S16) FA7K, Philippe Corneau (Renault Clio R3) R3C, Dominique Laurent (Ford Escort Cosworth) FN4, Yvan André (Renault 11 Turbo) F214 ou encore Clément Aulié (Renault Clio RS) N3.
Parti comme favori, Patrick Rouillard (Renault Mégane Kit Car) FA7K prend le large au cours de l'ES 1 "Montaigut" sur son dauphin, le Breton André Jézéquel aux commandes de sa Renault Clio S1600 (A6K) à 8.6 secondes. Jean-Laurent Chivaydel (Ford Escort Cosworth) FA8 pointe en troisième position à 9.8 secondes, il devance le redoutable Francis Milhau (BMW 318 Compact) F214. Jean-Michel Da Cunha place la Mitsubishi Lancer Evo7 à la 5e place au scratch et en tête du Groupe N, alors qu'il doit se méfier de l'impressionnant Ludovic Marigo, qui réalise le 6e temps scratch au volant de sa Renault Clio Ragnotti en N3, s'installant également en 2e position du Groupe N.
Bon début de rallye également pour Xavier Besson qui signe le 7e temps avec son "avion de chasse" qui n'est autre que sa Renault 11 Turbo F214, alors que Christophe Duigou (Mitsubishi Lancer Evo6) A8 est l'auteur d'une belle attaque qui le propulse en 8e position, juste devant le Girondin Yannick Lacouture et sa toujours aussi belle BMW 318 Compact F214. La très attendu Peugeot 406 (F214) de Bruno Longépé clôture quant à elle le Top Dix de ce premier secteur chronométré, où certains connaitrons déjà leur lot de malchances à commencer par Lionel Abo (Renault 5 GT Turbo) F214, parti fort mais qui sort de la route sans gravité, ou encore Didier Cauquil (Peugeot 206 XS) A6K.
Confirmation pour Patrick Rouillard dans l'ES 2 de Salvagnac où il s'impose une nouvelle fois, alors que derrière c'est Chivaydel qui prend le dessus en se classant 2e à 3.7 secondes du premier cité. Jézéquel tient bon néanmoins puisqu'il signe le 3e temps à 8.9 secondes, alors que Milhau s'attribue la 4e position à 9.1 secondes. Da Cunha conserve sa 5e place, alors que Duigou hausse le ton avec un superbe 6e temps devant la 406 de Longépé et la BMW de Lacouture. A la 9e place, on retrouve Yves Arnaudeau et sa magnifique Peugeot 206 RC A7, devancant Cédric Dauzats (Citroën ZX) F214. A noter que Yohan Dupouy (Peugeot 306) F214 est trahit par la mécanique tout comme Adrien Castalian (Renault 5 GT Turbo) F214, tandis que Cyril Cassou Leins (Renault Clio Ragnotti) N3 et Mickaël Bouin (BMW 318 Compact) F214 sont victimes d'une sortie de route sans gravité.
L'ES 3 partira avec de nombreuses minutes de retard suite à l'incendie d'une voiture ouvreuse, ce qui n'empêchera pas Rouillard de réediter sa performance alors que Da Cunha se fâche et s'empare du deuxième chrono devant Jézéquel. Duigou, dans un rythme endiablée, réalise le 4e temps devant le toujours impressionnant Besson et sa R11, qui devance notamment Yannick Lacouture et J.Laurent Chivaydel, respectivement 6e et 7e de l'ES. Milhau est légèrement un ton en-dessous puisqu'il se classe 8e devant Mathieu Molinier (Renault Clio RS) F214, qui semble avoir bien pris en main sa nouvelle monture pour la saison 2009, alors qu'Arnaudeau referme le Top Dix.
 
Deuxième passage dans "Salvagnac" au cours de l'ES2 où Rouillard est sur un nuage. Derrière lui, Chivaydel montre qu'une Escort Cosworth a encore de beaux restes puisqu'il se hisse en seconde position à 4.8 secondes devant Jézéquel à 5.5 secondes. Da Cunha qui est installé en tête du Groupe N signe le 4e chrono tandis que Lacouture prend le dessus sur Duigou, 6e. Milhau et Longépé suivent, respectivement à la 7e et 8e place, alors que Arnaudeau et Dauzats rentre dans les dix meilleurs temps.
 
Coup de théâtre dans l'ES 5 "Montaigut" de nuit où Rouillard est ralenti par un problème mécanique, il se classe que 35e, tout comme Chivaydel, qui chute au classement. Da Cunha en profite pour signer le scratch pour seulement 0.7 secondes devant Jézéquel à l'attaque et qui prend la tête provisoire du Rallye. Milhau s'empare du 3e temps devant l'autre BMW 318 Compact de Lacouture et la Mitsubishi de Duigou, 5e. Enorme perf' pour Victor Lasserre qui hisse sa Peugeot 106 S16 A6 à la 6e place de ce secteur chronométré, un réel exploit! Derrière lui, Olivier Azéma et son imposante Renault Mégane F214 remonte au classement en signant le 7e temps devant Dauzats, alors que le revenant Jean-Philippe Hot et sa superbe Renault Clio 16S FA7K réalise le 9e chrono, juste devant Besson.
Après cette première journée, Jézéquel rentre donc au parc fermé en tête pour 2.2 secondes seulement devant Rouillard. Da Cunha figure à la 3e place provisoire à plus de 9 secondes, alors que Milhau est relégué à 24.6 secondes du leader; il est suivi de Duigou, Lacouture, Chivaydel, Dauzats, Longépé, Besson, Molinier et Arnaudeau à la 12e place provisoire.
 
Le lendemain matin, dans l'ES 6 "Saint Martin", sous le soleil mais avec des températures fraîches, Patrick Rouillard, remonté comme une horloge et malgré un tout droit, s'empare du scratch devant Jézéquel et Milhau. Chivaydel est 4e et accuse un retard de 7 secondes alors que Da Cunha reste au contact avec un 5e temps, devant Marigo, auteur d'une très grosse attaque. Molinier est parti très fort également puisqu'il se classe 7e devant Duigou et Gérard André sur sa sublime Renault Mégane Kit Car A7K, un peu en retrait la veille. Beau 10e temps pour Eric Raymond et sa Mitsubishi Lancer Evo6 A8. Lacouture est quant à lui contraint de jetter l'éponge suite à une sortie de route sans gravité.
Nouveau scratch pour Rouillard dans l'ES7. Milhau suit la cadence imposée par le premier cité et se classe 2e à 1.9 secondes, releguant Jézéquel et Chivaydel en 3e et 4e position. Derrière eux, Da Cunha, André et Duigou se mettent eux aussi en valeur avec respectivement les 5e, 6e et 7e temps, alors qu'Olivier Azéma montre tout le potentiel de sa Mégane en signant le 8e chrono devant Raymond et Marigo. Besson et Molinier quittent la course.
 
Retour sur l'ES 8 de Saint-Marin où logiquement Rouillard réalise de nouveau le meilleur temps. A ses trousses, Da Cunha damne le pion à Chivaydel, alors que Jézéquel est 4e devant Longépé qui revient sur les devant de la scène avec un beau 5e chrono. Azéma se montre de plus en plus menašant au fil des ES. Duigou, régulier, signe un 7e temps scratch devant la Mégane de André et la BMW de Milhau, alors que Marigo domine largement la N3 avec un 10e temps scratch.
Pas de changement dans l'ES 9, Rouillard est solidement installé en tête, alors que Jézéquel ne peut pas suivre le rythme endiablé de son adversaire, mais réalise quand même le second temps à 5.8 secondes, alors que Chivaydel démontre une nouvelle fois l'étendu de son talent en réalisant le 3e temps scratch. Longépé est dans le coup également, il se place 4e devant Da Cunha. Derrière eux, on retrouve Azéma, Milhau, André, Duigou et Raymond.
 
Dans l'ES 10 "Saint Martin", Da Cunha se montre le plus rapide en signant le scratch. Longépé s'adjuge le 2e chrono alors que le 3e est à mettre à l'actif de Rouillard. Milhau se classe 4e, Jézéquel 5e alors que Chivaydel réalise le sixième temps devant Azéma, 7e. Pas de gros changement derrière eux, Duigou, Dauzats et Raymond suivent. A noter le retrait d'Arnaudeau.
 
Dernière ES où Rouillard termine en beauté par un temps scratch alors que Longépé signe le 2e temps devant Jezequel. Azéma se montre encore plus à l'aise en signant le 4e temps scratch devant Milhau, Da Cunha et Chivaydel. Raymond réalise le 8e chrono, André le 9e tandis que Duigou assure avec un 10e temps.
Au final, Rouillard remporte donc une nouvelle victoire au Côtes du Tarn après celle de 2006 avec la Toyota Célica GT4. Derrière lui, Jézéquel qui a bataillé ferme monte sur la deuxième marche du podium, alors que Da Cunha est de nouveau courronné de succès avec un podium et la victoire en Groupe N. Milhau peut-être également satisfait, il rentre à Rabastens 4e et vainqueur du F2000, devant Chivaydel, une fois de plus explosif, 5e et Duigou, 6e, qui engrange de précieux points. Longépé termine le rallye en 7e position et a montré tout au long du week-end le potentiel que développe cette magnifique et unique auto en France, tandis que André place sa Mégane aux couleurs de Gévaudan Voyages à la 8e position finale.
Bonne opération pour Azéma qui se place sur le podium du F2000, tandis que Marigo rentre dans le top dix avec une 2e place en Groupe N. A la 11e position on retrouve Eric Raymond, qui devance Victor Lasserre et sa petite Peugeot 106 S16, vainqueur de la A6. 3e du Groupe N, Laurent Papi (Renault Clio RS) termine le rallye à la 13 place au scratch et 3e du Groupe N, tandis que Thierry Da Cruz et sa magnifique Seat Ibiza se classe 14e et vainqueur de la classe F213, juste devant Cédric Franquès, très impressionnant sur une Peugeot 106 S16 F213.
 
Bravo à tous les équipages qui ont fini ce beau mais dur Rallye, bon courage à tous ceux qui n'ont pas eu le bonheur de rejoindre la ligne d'arrivée.
 
 
Le classement complet est disponible sur http://rallyedescotesdutarn.free.fr
 
Les photos sont dispos dans la Rubrique"photos 2009"
 
Prochain rendez-vous : le Slalom de Marmande (47) où PQ47 sera présent.
 
 
PQ47, Rallye46, The_white31 et Fanderallye46.